Léko, l’éco-organisme qui voulait concurrencer Eco-Emballages/Citeo, cherche des administrateurs et des adhérents et envisage un démarrage progressif de son activité à partir de 2020.

On le croyait en état végétatif, mais il ne dormait que d’un œil et était en phase de mutation. Léko, l’éco-organisme des déchets d’emballages ménagers qui voulait concurrencer Eco-Emballages (aujourd’hui Citeo), avait obtenu un agrément des pouvoirs publics en 2017. Faute d’accord de ses actionnaires sur son financement, il n’avait pas pu démarrer son activité. Il tente aujourd’hui de se relancer.

Après l’échec de son lancement, Léko avait été « mis en sommeil » en 2018. Mais son agrément délivré par les pouvoirs publics reste valable. La société Valorie, filiale de l’éco-organisme allemand Reclay et qui avait été à l’origine de la création de Léko, avait racheté les parts de tous les actionnaires et changé les statuts de l’entreprise. Désormais, il n’est plus nécessaire d’être actionnaire pour être administrateur (voir le site de Léko).

En juin dernier, Léko a engagé un directeur du développement. […]

L’article complet dans Déchets Infos n° 172.